[CRITIQUE] Crawl, d’Alexandre Aja

Alexandre Aja renoue avec la tension nerveuse qui l’a fait connaître à travers Crawl, un film estival qui propose un presque huis-clos mordant et palpitant. Un crocodile et une tempête, il n’en fallait pas plus pour que je me cramponne à mon siège devant ce cocktail jubilatoire qui, malgré des personnages humains aux actions parfois crétines, propose des effets spéciaux bluffants et une intrigue hyper efficace. Génial !

[CRITIQUE] Nos Pires Voisins 2, de Nicholas Stoller

Après un premier opus qui avait pourtant tout du one-shot, Nicholas Stoller revient avec Nos Pires Voisins 2, confrontant son couple fétiche à une sororité en roue libre et bien décidée à leur en faire baver. Évitant joliment les clichés trop girly, Nos Pires Voisins livre une suite encore plus barrée et délirante, profitant de…

[CRITIQUE] Criminal – Un Espion Dans La Tête, de Ariel Vromen

Relativement absurde, mais tout de même bien fun, Criminal – Un Espion Dans La Tête a tous les ingrédients du petit plaisir coupable : un Kevin Costner en brute épaisse dans un film d’action plutôt efficace, mais marqué par une trame trop souvent grotesque pour être prise au sérieux. Si on aime le film d’Ariel Vromen, c’est surtout pour son ambiance dynamique et virulente qui maintient un rythme tout de même fascinant, relevé par un humour débonnaire et salvateur. Mais si on y regarde de plus près, entre incohérences et facilités nombreuses dans l’exécution, Criminal – Un Espion Dans La Tête aurait tout aussi bien pu sortir en DTV s’il n’y avait pas eu cet incroyable casting !

[CRITIQUE] Pattaya, de Franck Gastambide

On prend les mêmes et on recommence… ou presque. Franck Gastambide revient à la réalisation avec Pattaya, une comédie décalée et régressive qui renoue avec l’ambiance survoltée des Kaïra. Drôle, un peu sale et bescherellement incorrect, Pattaya baigne dans une folie douce et foutraque qui évite brillamment la redite pour offrir du divertissement un peu dingue, pas trop lourd mais tout de même efficace… si on aime ce genre d’humour évidemment.

[CRITIQUE] A Love You, de Paul Lefèvre

Dans un road trip ensoleillé fleurant bon les comédies françaises des années 70-80, Paul Lefèvre disserte sur l’amour et ses nombreuses perceptions actuelles à travers le périple de deux amis en vadrouille. Potache et éparpillé, A Love You est un premier film très bavard et malheureusement vide, à peine sauvé par le duo attachant que Paul Lefèvre forme avec Antoine Gouy.

[CRITIQUE] Un Voisin Trop Parfait, de Rob Cohen

Prévisible, ahurissant de bêtise et cousu avec des ficelles grosses comme des poutres, Un Voisin Trop Parfait combine le fantasme de la MILF avec un thriller pseudo-érotique transparent et criblé de prétextes fallacieux pour qu’il puisse fonctionner. Entre une Jennifer Lopez qui croit toujours à sa carrière d’actrice et une production qui compte chaque dollar, le film de Rob Cohen devient un ensemble navrant et benêt que l’on suit jusqu’au bout uniquement pour voir le film se fracasser lamentablement en bout de course…