Action, Thriller

[CRITIQUE] Beast, de Baltasar Kormákur

Le Dr. Nate Daniels, revient en Afrique du Sud, où il a autrefois rencontré sa femme aujourd’hui décédée, pour y passer des vacances prévues de longue date avec ses deux filles dans une réserve naturelle, tenue par Martin Battles, un vieil ami de la famille, biologiste spécialiste de la vie sauvage. Mais ce repos salvateur va se transformer en épreuve de survie quand un lion assoiffé de vengeance, unique rescapé de la traque sanguinaire d’ignobles braconniers, se met à dévorer tout humain sur sa route et prend en chasse le docteur et sa famille.

Sci-fi

[CRITIQUE] Moonfall, de Roland Emmerich

Une mystérieuse force a propulsé la Lune hors de son orbite et la précipite vers la Terre. L’impact aura lieu dans quelques semaines, impliquant l’anéantissement de toute vie sur notre planète. Jo Fowler, ancienne astronaute qui travaille pour la NASA, est convaincue de détenir la solution pour tous nous sauver, mais seules deux personnes la croient : un astronaute qu’elle a connu autrefois, Brian Harper, et un théoricien du complot, K.C. Houseman. Ces trois improbables héros vont tenter une mission impossible dans l’espace… et découvrir que notre Lune n’est pas ce que nous croyons.

Super héros

[SPOILERS] Venom – Let There Be Carnage : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM. Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps. Surtout si vous êtes fan de… Non ! Vous en avez trop lu, partez.. Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?

Super héros

[CRITIQUE] Venom – Let There be Carnage, d’Andy Serkis

Environ un an après avoir affronté Riot, Eddie Brock « cohabite » toujours avec le symbiote Venom. Eddie tente de relancer sa carrière de journaliste d'investigation. Il se rend alors en prison pour interviewer le tueur en série Cletus Kasady. Il ignore que ce dernier est lui aussi l'hôte d'un symbiote, Carnage.

Comédie

[CRITIQUE] Cats, de Tom Hooper

L'adaptation de la comédie musicale Cats. Une fois par an au cours d’une nuit extraordinaire, les Jellicle Cats se réunissent pour leur grand bal. Leur chef, Deuteronome, choisit celui qui pourra entrer au paradis de la Jellicosphère pour renaître dans une toute nouvelle vie.

Épouvante-horreur

[CRITIQUE] Child’s Play : La Poupée du Mal, de Lars Klevberg

Chucky reprend du service pour réclamer son trône face à la franchise Annabelle. Éparpillé et grossièrement fabriqué, Child's Play - La Poupée du Mal se goinfre à tous les râteliers, oscillant entre le nanar simili-horrifique et gore à outrance pour amuser la galerie. Le film de Lars Klevberg n'a qu'une bonne idée mais ne l'explorera que dans les dernières minutes du film. Entre-temps, il faudra composer avec un trop-plein de bêtises, des jumpscares très sonores et une laideur générale qui annihilent les rares tentatives originales. Pénible.

Action, Super héros

[CRITIQUE] Hellboy, de Neil Marshall

Hellboy ou la promesse ratée d'une série Z qui s'annonçait comme fun. Malgré une volonté de s'éloigner de la version de Guillermo Del Toro en proposant un divertissement plus outrancier et gore à souhait, le film de Neil Marshall se perd et pêche par un scénario d'une maladresse consternante qui rend l'expérience ô combien pénible et frustrante. Des enjeux confus, des personnages survolés et trop nombreux, aucun sens du rythme, structure narrative ratée... On enchaîne les événements en attendant que ça se termine enfin. Pas de vrais morceaux de bravoure, malgré des tentatives de plans séquences d'action qui nous permettent d'apprécier les limites budgétaires du film. Rien à sauver.

Super héros

[COUP DE CŒUR] Aquaman, de James Wan (sans spoiler)

Les origines d’un héros malgré lui, dont le destin est d’unir deux mondes opposés, la terre et la mer. Cette histoire épique est celle d’un homme ordinaire destiné à devenir le roi des Sept Mers.

Super héros

[CRITIQUE] Venom, de Ruben Fleischer

Trop court, parfois incohérent avec son propre concept et ultra prévisible, Venom débarque avec un bon nombre de boulets à tirer, en plus d'avoir un antagoniste bien connu qui manque à l'appel. Pourtant, malgré toutes les critiques qu'on peut formuler sur le film de Ruben Fleischer, l'ensemble reste néanmoins pétri de bonnes idées et de personnages solides qui semblent avoir été mis à mal des ambitions marketing mal assumées. Dommage, car Venom avait (presque) tout ce qu'il faut pour jouer dans la même cour déjantée qu'un Deadpool, avec ou sans araignée au plafond.

Action, Sci-fi

[CRITIQUE] En Eaux Troubles, de Jon Turteltaub

Après Rampage et ses bestioles XXL qui saccagent tout, c'est au tour d'un requin méga géant de semer le trouble. Jason Statham affront le Megalodon dans une aventure estivale qui tente le mockbuster au premier degré avec le concept du film de requin moderne, mais fait avec des moyens et de l'ambition. Si le projet semblait attrayant sur le papier, En Eaux Troubles joue les équilibristes entre la comédie d'action et le film (trop) familial, si bien que Jon Turtletaub s'emmêle les pinceaux et ne livre pas le spectacle espéré. Dommage.

Action

[CRITIQUE] Rampage : Hors de Contrôle, de Brad Peyton

Pur film à pop-corn divertissant et démesuré, Rampage : Hors de Contrôle est à l'image des créatures gigantesques qu'il lâche sur la ville. Brad Peyton livre un blockbuster ébouriffant, à mi-chemin entre le film catastrophe et l'énergie explosive rappelant le style musclé et incontrôlé de Michael Bay. Même si Rampage : Hors de Contrôle se prend un peu trop au sérieux à mon goût et livre un dernier tiers un poil bordélique, l'ensemble tient ses promesses : action, monstres énervés et chaos dans la ville !

News

[VIDÉO] The Disaster Artist : Découvrez la bande-annonce

En 2003, Tommy Wiseau, artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s'y prendre, il se lance… et signe THE ROOM, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n'y a pas qu'une seule méthode pour devenir une légende ! Réalisé par James Franco En salles le 7 mars 2018 Avec James Franco, Dave Franco, Seth Rogen...