[CRITIQUE] Crawl, d’Alexandre Aja

Alexandre Aja renoue avec la tension nerveuse qui l’a fait connaître à travers Crawl, un film estival qui propose un presque huis-clos mordant et palpitant. Un crocodile et une tempête, il n’en fallait pas plus pour que je me cramponne à mon siège devant ce cocktail jubilatoire qui, malgré des personnages humains aux actions parfois crétines, propose des effets spéciaux bluffants et une intrigue hyper efficace. Génial !

[CRITIQUE] Moi, Tonya, de Craig Gillespie

En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression…

[CRITIQUE] Les Heures Sombres, de Joe Wright

Porté par un Gary Oldman extraordinaire, Les Heures Sombres dresse un portrait saisissant de Winston Churchill, dans un biopic nerveux, parfois emphatique mais toujours captivant. Si Joe Wright signe un film à Oscar, à la facture aussi classique et académique que soignée, c’est à la fois le charisme de Gary Oldman au service de la sobriété tendue et grave de la réalisation qui font de ce film une œuvre fascinante et admirable. J’ai été bluffée du début à la fin !