Bye-bye, le temps d’une pause =)

Après avoir regardé les photos de vacances des autres, c’est enfin mon tour de partir.
Le blog fera donc une petite pause bien mérité pendant quelques temps et on se retrouve fin septembre.

Ps : Quelques recommandations de films à voir dans cet article 😉

Festival de Cannes 2019 : Découvrez la sélection

Le 72e Festival de Cannes aura lieu du 14 au 25 mai 2019. Le jury sera présidé par Alejandro González Iñárritu et Edouard Baer sera à nouveau le maître de cérémonie. Le réalisateur américain John Carpenter recevra le Carrosse d’or de la Quinzaine des réalisateurs et l’acteur Alain Delon recevra une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. L’affiche du Festival est un hommage à Agnès Varda (décédée le 29 mars dernier), prise en photo sur le dos d’un technicien sur le plateau du film La Pointe courte en 1954.

Découvrez la sélection officielle…

[CRITIQUE] Ma Vie de Courgette, de Claude Barras

Sensible et tendre, Ma Vie de Courgette donne la voix à cette enfance souvent oubliée ou édulcorée dans les films d’animation, à travers une histoire touchante et simple. Malgré un sujet difficile, Claude Barras crée un petit rayon de soleil chaleureux, empli d’humour et lucidité enfantine, qui contraste pourtant avec un tableau plutôt sombre. Voilà un joli film, certes un chouilla déprimant mais conserve un message positif et plein d’espoir, sublimé par des effets visuels réussis. Un peu court, mais nécessaire.

News de la semaine #14

Affiches, bandes-annonces et autres extraits vidéo… retrouvez les news (choisies) de la semaine.

Au programme : des légumes, de la mer, de l’espoir et du Keanu pas nu !

[COUP DE CŒUR] Divines, de Houda Benyamina

Récompensée de la Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes, Houda Benyamina signe un film percutant, une odyssée moderne dans les quartiers populaires en suivant les traces d’une héroïne amazone prête à en découdre avec la vie et ses rêves. Divines balaye les idées préconçues grâce à un récit authentique et sans fioriture autour d’un…

[CRITIQUE] Quand On A 17 ans, d’André Téchiné

Souvent maladroit mais terriblement attachant, Quand On A 17 Ans observe avec retenue la relation agitée entre deux adolescents que tout oppose. Co-écrit avec Céline Sciamma, le film d’André Téchiné a beau être transparent dans ses intentions, la narration ambiguë et parfois incongrue rend parfois l’ensemble imprévisible et, donc, curieux.