Biopic, Drame

[CRITIQUE] Elvis, de Baz Luhrmann

La vie et l'œuvre musicale d'Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d'années, de l'ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l'Amérique de la fin de l'innocence.

News

[VIDÉO] Belfast : Découvrez la bande-annonce

Tout comme Roma d' Alfonso Cuarón (2018) : Kenneth Branagh s'est librement inspiré de sa propre enfance pour écrire le film. Sous la gouvernance de Margaret Thatcher, l'histoire de Buddy un petit garçon et de sa famille dans le Belfast de la fin des années 1960. Réalisé par Kenneth Brannagh En salles le 2 mars 2022 Avec Caitriona Balfe, Jamie Dornan, Ciarán Hinds...

Thriller

[CRITIQUE] Nightmare Alley, de Guillermo Del Toro

Adapté d'un roman, Nightmare Alley remplace les monstres fantastiques par un autre de type bien réel : l'être humain. Dans l'écrin sombre des années 40, Guillermo Del Toro signe un film noir, habité par un casting brillant et des tableaux sublimes. S'il manque un poil de magie pour me convaincre, Nightmare Alley offre une plongée intéressante dans la psyché humaine, l'origine de toutes les peurs finalement.

Drame, Romance

[CRITIQUE] Portrait de la Jeune Fille en Feu, de Céline Sciamma (Sortie DVD)

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde. Réalisé par Céline Sciamma Disponible en Blu-ray et DVD le 18 février Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami... Bonus : Commentaire audio par Céline Sciamma, avec la participation d’Adèle Haenel, Noémie Merlant et Claire Mathon (image) (120min) • Rencontre avec la peintre Hélène Delmaire (12min) • Séquences de peinture filmées (33min)

Comédie, Drame

[COUP DE CŒUR] Once Upon A Time… In Hollywood, de Quentin Tarantino

Connu pour son goût pour les westerns, ses gerbes de sang et ses dialogues inimitables, Quentin Tarantino revisite Hollywood avec une nostalgie bien présente. Once Upon A Time... In Hollywood est un récit prenant - plus simple d'accès - qui s'articule autour d'une amitié inébranlable et des désillusions, contrastant avec le conte de fée annoncé.… Lire la suite [COUP DE CŒUR] Once Upon A Time… In Hollywood, de Quentin Tarantino

Drame

[COUP DE CŒUR] La Favorite, de Yórgos Lánthimos

Excentrique et subversif, Yórgos Lánthimos s'engage dans la course à l'Oscar avec un face-à-face féroce entre Rachel Weisz et Emma Stone qui s'affrontent pour les faveurs d'une Olivia Colman épatante en reine caractérielle. La Favorite est une fresque historique affûtée, originale et délicieusement tragi-comique, portée par une attention sublime à l'ensemble, à travers des décors et costumes d'une beauté époustouflante. Un peu fou et insolent, Yórgos Lánthimos nous immerge dans un nid de vipères bousculé par les convenances et les manigances en tout genre. Festif et jubilatoire !

Comédie, Drame

[COUP DE CŒUR] Green Book : Sur Les Routes du Sud, de Peter Farrelly

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.

Animation, Comédie

[CRITIQUE] Le Retour de Mary Poppins, de Rob Marshall

20 ans après le premier film, Rob Marshall propose les retrouvailles avec la plus célèbre gouvernante anglaise du monde dans Le Retour de Mary Poppins. L'ensemble résiste à l'appel des sirènes des comédies musicales pop et modernes pour conserver le charme british de l'époque, à travers une réalisation à l'ambiance chaleureuse et aux couleurs acidulées. Entre nostalgie et hommage, Le Retour de Mary Poppins prolonge cette aventure familiale, peut-être un poil trop chargée en chansons interchangeables, mais tout de même portée par Emily Blunt, merveilleuse comme toujours.

Thriller

[CRITIQUE] Sale Temps à l’Hôtel El Royale, de Drew Goddard

Sept étrangers, chacun avec un secret à planquer, se retrouvent au El Royale sur les rives du lac Tahoe ; un hôtel miteux au lourd passé. Au cours d’une nuit fatidique, ils auront tous une dernière chance de se racheter… avant de prendre un aller simple pour l’enfer.

Drame

[CRITIQUE] Un Amour Impossible, de Catherine Corsini

Vrai et sensible, Un Amour Impossible dissèque une relation toxique avec une minutie poignante et sans détour. Parfois solaire, parfois dérangeant, Catherine Corsini voyage à travers les années aux cotés d'une femme sous l'emprise insidieuse d'un homme, avec une précision incroyable et un recul parfois glaçant. Forcément, tant d'implication à un impact conséquent : le film est long, très long. Mais malgré ses longueurs nécessaires, Un Amour Impossible reste un récit très chargé en émotions et dense. Catherine Corsini secoue avec un drame puissant dans lequel Virginie Efira est royale.

Biopic, Comédie, Policier

[COUP DE CŒUR] BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan, de Spike Lee

Surprenant, féroce mais surtout plein d'humour et d'une ironie percutante, l'excellent BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan signe le retour inattendu de Spike Lee dans le cinéma de genre, à la fois pertinent, piquant et engagé. Sans détour, le film relie les ambitions du Ku Klux Klan des années 70 à l'Amérique de Trump de nos jours, dans le récit d'une histoire vraie et incroyable. Porté par John David Washington (fils de) et Adam Driver, BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan égratine, pardon, balance un coup de pied revendicateur et brutal dans une fourmilière trop occupée à se regarder le nombril pour voir l'histoire se répéter. Tonitruant, provocateur, brillant. Bon retour parmi nous, Spike !

Comédie, Drame, Sci-fi

[CRITIQUE] How To Talk To Girls At Parties, de John Cameron Mitchell

Petit OFNI (Objet Filmique Non Identifié) fantasque, le nouveau film de John Cameron Mitchell défriche les sentiers battus à travers le choc des cultures entre un échantillon punk et des créatures curieuses. Souvent lunaire, plutôt original et étonnant, How To Talk To Girls At Parties parvient à conjuguer l'effervescence libératrice et expressive des années 70 au détour d'une rencontre aussi étonnante...