[CRITIQUE] 5 raisons de regarder (et d’adorer) The Haunting of Bly Manor (podcast)

Le pitch : Une gouvernante est engagée pour veiller sur deux orphelins vivant dans un manoir isolé en pleine campagne. Peu à peu, d’effrayantes apparitions viennent la hanter.

Créée par Mike Flanagan
Disponible sur Netflix
Avec Victoria Pedretti (You Saison 2, Once Upon a Time… In Hollywood…), T’Nia Miller (Years and Years…), Oliver Jackson-Cohen (Invisible Man…), Rahul Kohli (iZombie…)

[CRITIQUE] Ouija : Les Origines, de Mike Flanagan

Mieux écrit et moins superficiel que le premier opus, Ouija : Les Origines tente de s’inscrire comme un film plus mature et plus noir. Si l’intrigue est sympathique et les personnages intéressants, le film de Mike Flanagan a au moins le mérite de faire passer un bon moment, grâce à une approche décalée et certes un peu clownesque parfois des codes de l’horreur, sans pour autant réussir à faire frissonner ne serait-ce qu’une fois. Dommage.

Flop 2015 : Les pires films de l’année

Faire un top des pires films de l’année n’est pas vraiment plus simple que de faire un top. C’est juste désagréable, car cela rappelle de mauvais moments passés dans une salle obscure : le temps long, l’ennui, l’impatience… Toutes choses qui donnent envie de fuir le plus loin possible et vite.
Généralement, je ne tire pas sur les ambulances, les cibles faciles à détester car elles puaient le caca (pour être polie) dès le départ, genre la panoplie de films d’horreur à deux balles qui ont vu le jour (Ouija, Poltergeist, Gallows, Les Dossiers Secret du Vatican…) ou encore les films qu’on va voir en sachant pertinemment que ce sera honteux et tout pourri (Cinquante Nuances de Grey, Magic Mike XXL…). Aller voir ces films, c’est faire preuve d’un peu de masochisme, mais pas jusqu’au point d’aller voir des horreurs type Aladin, Robin des bois ou une des ces comédies françaises du pauvre qui n’apparaîtront pas dans ce flop. Mais au bout d’un moment, il faut arrêter de déconner. Voici mon Flop 2015 un peu énervé…

[CRITIQUE] Pyramide, de Grégory Levasseur

Alors qu’à première vue le film ne paie pas de mine, Pyramide parvient à étonner, voire même à coller les jetons. Ne vous laissez pas avoir par son apparence clichée, car à travers une intrigue simplette et des personnages attendus, le premier film de Grégory Levasseur est ambitieux et truffé de bonnes idées, alliant les phénomènes paranormaux à la tension nerveuse d’un huis-clos étouffant. Croisement improbable entre The Descent et La Momie, le protégé d’Alexandre Aja prouve qu’avec un peu d’imagination et d’application, il est possible de transformer un pitch usé en un film horrifique efficace aux allures de séries B assumées.

[CRITIQUE] Ouija, de Stiles White

Décevant, facile et cliché, Ouija fait l’effet d’un soufflé raté : une apparence prometteuse mais qui ne ressemble plus à rien en quelques minutes. Si la bande-annonce avait tout pour plaire, le film de Stiles White est un plat réchauffé et sans saveur, qui, en plus de s’enfoncer dans la médiocrité, propose un rebondissement ultra fade qui ne se paie même pas le luxe d’être prévisible, tant il est totalement dénué d’intérêt. Pour un film que j’attendais beaucoup l’année dernière, la déception est totale.

[SORTIE DVD/BR] The Signal : Disponible à partir du 30 janvier !

Nick et Jonas sont deux étudiants du MIT (Massachusetts Institute of Technology), passionnés par l’informatique. Alors qu’ils traversent les Etats-Unis, ils se mettent sur la piste d’un hacker et se retrouvent attirés dans une zone étrangement isolée… Soudain, tout devient noir. Lorsqu’il reprend conscience, Nick est seul, déboussolé. Une lutte contre des forces qui le dépassent va alors commencer…

Avec Brenton Thwaites (Maléfique, The Giver) que l’on retrouvera dans le prochain Pirates des Caraïbes, secondé par Olivia Cooke, qui affirme son jeu depuis ses débuts dans la série Bates Motel et qui incarnera très prochainement Laine Morris, personnage principal du film Ouija en salles le 29 avril 2015.
Au casting également, le talentueux Laurence Fishburne (Matrix, Mission: Impossible 3, Les Experts, Contagion…)