[COMIC CON 2017] Les prochains films du DCEU

Lors du Comic Con, Warner Bros s’affichait avec une affiche géante illustrant les super-héros DC Comics. Alors que la bande-annonce de Justice League laisse planer des mots comme « lanterne » ou « pingouin » et qu’il est certain que Joss Whedon réalisera le film Batgirl (traître 😛 ), les studios vont plus loin en dévoilant leur prochain calendrier à travers un montage vidéo (indisponible pour le moment). Surprise, surprise…

[COMIC CON 2017] Justice League : Les panels, les rumeurs, une belle affiche et la bande-annonce

Depuis le début du Comic Con de San Diego, les news fusent de tous les cotés concernant Justice League. Il faut dire que la communication autour du film a été quasi inexistante jusque là, suite à la tragédie vécue par Zack Snyder il y a quelques mois et l’annonce de la reprise de la post-production du film par Joss Whedon.
Warner cherchent-ils vraiment à se débarrasser de Ben Affleck ? Joss Whedon ferait-il plus que terminer le travail de Snyder ? La bande-annonce de Justice League fait-elle baver d’envie ? Jason Momoa tente-il d’être l’atout cool de l’ensemble ? Toutes les réponses (ou presque) sont là !

[CRITIQUE] Baby Driver, d’Edgar Wright

Un nouveau film signé par l’éminent Edgar Wright est toujours attendu avec une excitation plus que fébrile dans les cercles de cinéphiles à tendance geek. Le prodige britannique avait en un seul film imposé son statut de cinéaste incontournable, et chacune de ses suivantes réalisations jouissent de cette aura, malgré leur portée relativement niche. N’ayant jamais goûté au succès populaire et commercial, Edgar Wright était prêt à l’affirmer avec sa collaboration avec les studios Marvel…

[CRITIQUE] Free State Of Jones, de Gary Ross

Pour son nouveau film, Gary Ross nous plonge dans les dessous peu connus de la Guerre de Sécession, à travers un drame à la fois éprouvant et intense. Oui, mais voilà, le mot qui pourrait résumer Free State Of Jones est « trop » : trop d’Histoire, trop de sujets, trop de clichés, trop long, trop d’emphase, trop de flashforwards, trop de dates à retenir et d’annotations à lire… Malgré un ensemble plutôt engageant, entre un casting excellent et une mise en scène superbe (encore une photographie aussi brute que magnifique), Gary Ross livre un film très américain et retrace une période noire (sans jeu de mot :D) de l’Histoire américaine déjà vue trop souvent, remuant les mêmes intrigues sur lesquelles il s’attarde tellement que la véritable évolution des personnages passent finalement à la trappe. Le drame humain est remplacé par les faits historiques, et c’est dommage car en dehors de l’omniprésence de Newton Knight, il est difficile de savoir qui il était vraiment

[SPOILERS] X-Men Apocalypse : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM. Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps. Surtout si vous êtes fan de… Non ! Vous en avez trop lu, partez. Pour ceux qui ont déjà vu le film, cliquez : vous êtes arrivés 😀

[CRITIQUE] X-Men Apocalypse, de Bryan Singer (sans spoiler)

Plus de spoilers, easters eggs et autres références ? C’est par ici On prend les mêmes et on recommence… Ou presque. Après un Days Of Future Past qui remettait les compteurs à zéro, Bryan Singer est de retour avec X-Men Apocalypse où les mutants affrontent un vilain emblématique : celui qui se présente comme étant…

[CRITIQUE] Divergente 3 : Au-Delà Du Mur, de Robert Schwentke

Les aventures de Tris touchent à leur fin dans la première partie du dernier chapitre de Divergente. Après avoir révélé au grand jour les machinations qui se cachaient derrière les Factions, Divergente 3 : Au-Delà Du Mur amorce un combat final à plus grande échelle. Bien qu’à chaque film, la saga continue de trouver son rythme, en terme de dynamisme et d’engagement dans les scènes d’action, on se retrouve encore une fois devant de nouveaux éléments qui viennent compliquer une trame franchement peu intéressante. Là où Hunger Games – La Révolte Partie 1 brassait du vide, Divergente 3 : Au-Delà Du Mur n’en finit plus de rajouter des couches pour asseoir la solidité de son histoire mais, bon, fondamentalement… on s’en fiche un peu. Vivement la fin.

[CRITIQUE] Paris-Willouby, de Quentin Reynaud et Arthur Delaire

Charmant, Paris-Willouby est un road movie familial, proposant une famille moderne et recomposée qui va devoir faire cohabiter leurs différences dans un monospace en parcourant les routes de France. Les réalisateurs Quentin Reynaud et Arthur Delaire livre au comédie pas mal calquée sur le film américain Little Miss Sunshine, dans une version frenchy pas aussi brillante mais tout de même attachante et sympathique, malgré une histoire parfois trop survolée et expédiée.

Grace de Monaco : Agréable à regarder mais sans véritable intérêt

Présenté en ouverture du Festival de Cannes 2014, Grace de Monaco était aussi controversé qu’attendu. Entre une photographie sublime et une ambiance glamour savamment entretenue, si le film d’Olivier Dahan séduit au premier coup d’œil, c’est au niveau du fond que c’est une véritable déception. L’histoire est creuse et peu pertinente, l’ensemble ressemble plus à un documentaire-fiction totalement aseptisé et dénué d’une quelconque émotion. Nicole Kidman et Tim Roth forment un duo improbable et l’intrigue politique du film est d’un ennui total. Bref, c’est raté.

De Guerre Lasse : Nerveux et captivant

Dur et explosif, De Guerre Lasse est une virée éprouvante au cœur d’une Marseille transfigurée et violente. Olivier Panchot livre un drame familial noir et nerveux, dont les secrets déchirent un univers fébrile et prêt à basculer. Même si quelques longueurs viennent souvent affaiblir le rythme, De Guerre Lasse n’épargne rien ni personne, grâce à son scénario dense et ses personnages constamment sur la brèche et à vif, à travers une course contre la montre tragique et captivante.