[CRITIQUE] La Malédiction de la Dame Blanche, de Michael Chaves

Loin de la légende de l’auto-stoppeuse fantomatique qui arpente les routes la nuit, La Malédiction de la Dame Blanche s’inspire d’une légende mexicaine pour produire un film à la facture classique mais qui réserve toutefois de sympathiques moments de frissons. Michael Chaves s’appuie sur les codes classiques de l’épouvante maléfique pour construire des rebondissements prévisibles puis efficaces, avant d’opter pour un dénouement trop démonstratif. En cherchant le réalisme, La Malédiction de la Dame Blanche perd en crédibilité même si l’ensemble reste tout à fait correct.

[CRITIQUE] Sicario : La Guerre des Cartels, de Stefano Sollima

Toujours aussi étouffant et implacable, Sicario : La Guerre des Cartels propose une nouvelle plongée aux abords de la frontière américano-mexicaine, au détour d’une guerre des nerfs et d’un kidnapping qui tourne mal. Entre jeu de pouvoirs et terrains minés, le film de Stefano Sollima n’a peut-être plus l’effet de surprise mais renoue solidement avec l’univers terrassant de Sicario, malgré une ambiance assez uniforme qui manque parfois de pics. Un peu long sur les bords, Sicario : La Guerre des Cartels reste néanmoins d’une efficacité imparable.

[VIDÉO] Sicario – La Guerre des Cartels : Découvrez la nouvelle bande-annonce

Les cartels mexicains font régner la terreur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Rien ni personne ne semble pouvoir les contrer. L’agent fédéral Matt Graver fait de nouveau appel au mystérieux Alejandro pour enlever la jeune Isabela Reyes, fille du baron d’un des plus gros cartels afin de déclencher une guerre fratricide entre les gangs. Mais la situation dégénère et la jeune fille devient un risque potentiel dont il faut se débarrasser. Face à ce choix infâme, Alejandro en vient à remettre en question tout ce pour quoi il se bat depuis des années…

Réalisé par Stefano Sollima, écrit par Taylor Sheridan
En salles le 27 juin 2018 (nouvelle date)
Avec Benicio Del Toro, Josh Brolin, Isabela Moner, Jeffrey Donovan, Manuel Garcia-Rulfo, Catherine Keener…

[VIDÉO] Sicario 2 – Soldado : Découvrez la bande-annonce

La guerre contre les cartels mexicains s’est intensifiée. L’urgence est maintenant absolue depuis que des terroristes utilisent le réseau des trafiquants pour traverser la frontière américaine. Pour mener ce combat sans merci, l’agent fédéral Matt Graver fait de nouveau appel au mystérieux Alejandro.

Réalisé par Stefano Sollima, écrit par Taylor Sheridan
En salles le 4 juillet 2018
Avec Benicio Del Toro, Josh Brolin, Isabela Moner…

[CRITIQUE] Coco, de Lee Unkrich et Adrian Molina

Bercé par la musique et les émotions, le nouveau Disney et Pixar apporte chaleur et d’allégresse dans la grisaille pré-hivernale, à travers une aventure haute en couleurs – visuellement fantastique – au message universel. Lee Unkrich et Adrian Molina célèbrent le Mexique et ses traditions autour de thèmes fédérateurs tels que la famille, son amour et son héritage culturel, tout en distillant beaucoup d’humour et de fraîcheur, aussi bien dans ses personnages que dans son approche. Novateur, Coco émerveille grâce à un univers riche et lumineux, ainsi que par son traitement narratif chargé en émotions autour d’un sujet qui touche en plein cœur, aussi bien les petits que les plus grands. Petit conseil au passage : pensez à prendre quelques mouchoirs… !

[CRITIQUE] Demain Tout Commence, de Hugo Gélin

Le pitch : Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois,…

#Chef : Un feel-good movie ensoleillé et gourmand

Après plusieurs blockbusters, Jon Favreau retrouve un cinéma qui lui ressemble : bonhomme et généreux. Avec #Chef, le réalisateur offre un feel-good movie ensoleillé et gourmand, narrant l’histoire d’un chef cuisinier qui décide de tout plaquer pour faire une cuisine qui lui ressemble, sans avoir à se compromettre avec les ambitions des autres. Hmm… Jon Favreau essaierait-il de faire passer un message ? Toujours est-il que le résultat surprend et, malgré quelques facilités et une histoire basique, #Chef est une comédie attachante et colorée, animée par la chaleur et la convivialité de la cuisine cubaine.