Tops & Flops

Ces franchises instables mais bankables #2 : Fast and Furious et la surenchère WTF mais efficace

Elles sont souvent cultes, nées dans les années 80 ou 90 – à quelques exceptions près – et depuis tout ce temps, elles ont survécu en livrant plus ou moins régulièrement de nouveaux films. De remake en reboot, en passant par des préquels, des suites ou encore, plus fourbes, le remoot, certaines franchises cultes ont vu leurs storylines chamboulées au fil des années. Retour sur le parcours de la franchise Fast and Furious qui compte 9 films (and counting) et un spin-off.

Animation, Super héros

[CRITIQUE] Spider-Man : New Generation, de Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman

Spider-Man : New Generation présente Miles Morales, un adolescent vivant à Brooklyn, et révèle les possibilités illimitées du Spider-Verse, un univers où plus d’un peut porter le masque…

Épouvante-horreur, Thriller

[CRITIQUE] No Dormirás, de Gustavo Hernández

Captivant et sombre, No Dormirás explore un sujet intéressant, entre dévouement artistique et frontière de la folie, en proposant un film d'ambiance angoissant qui flirte entre la réalité et le paranormal. Si je n'ai pas trouvé le frisson espéré, le film de Gustavo Hernández offre une atmosphère assez troublante et un twist final suffisamment abouti pour satisfaire la curiosité des amateurs du genre.

Comédie

#Chef : Un feel-good movie ensoleillé et gourmand

Après plusieurs blockbusters, Jon Favreau retrouve un cinéma qui lui ressemble : bonhomme et généreux. Avec #Chef, le réalisateur offre un feel-good movie ensoleillé et gourmand, narrant l'histoire d'un chef cuisinier qui décide de tout plaquer pour faire une cuisine qui lui ressemble, sans avoir à se compromettre avec les ambitions des autres. Hmm... Jon Favreau essaierait-il de faire passer un message ? Toujours est-il que le résultat surprend et, malgré quelques facilités et une histoire basique, #Chef est une comédie attachante et colorée, animée par la chaleur et la convivialité de la cuisine cubaine.