[VIDÉO] Don’t Worry Darling : Découvrez la bande-annonce

La chronique d’une communauté isolée dans le désert californien en plein coeur des années 1950, au sein de laquelle une femme au foyer voit sa vie être chamboulée.

Réalisé par Olivia Wilde
En salles le 28 septembre 2022
Avec Florence Pugh, Olivia Wilde, Harry Styles, Chris Pine, Gemma Chan, Nick Kroll…

[CRITIQUE] West Side Story, de Steven Spielberg

Si le nom de Steven Spielberg ne suffit pas à vous convaincre, cette nouvelle vision de West Side Story est superbe réussite, alliant l’émotion contagieuse d’une romance shakespearienne et une revisite moderne du New York des années 50 où la salsa rencontre le rock’n’roll. Alors je ne sais pas si ça vaut le spectacle sur scène, ni si ce West Side Story 2.0 fidèle à l’histoire (vu que je n’ai vu ni l’un ni l’autre), mais je crois qu’on a besoin de romance et de chaleur au cinéma. Comme toujours, Steven Spielberg tombe à pic pour nous enchanter.

[VIDÉO] West Side Story : Découvrez la nouvelle bande-annonce

West Side Story raconte l’histoire légendaire d’un amour naissant sur fond de rixes entre bandes rivales dans le New York de 1957.

En salles le 8 décembre 2021
Réalisé par Steven Spielberg
Avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Ariana DeBose, David Alvarez, Mike Faist, Josh Andrés Rivera, Ana Isabelle, Corey Stoll, Brian d’Arcy James et Rita Moreno

[CRITIQUE] Un Amour Impossible, de Catherine Corsini

Vrai et sensible, Un Amour Impossible dissèque une relation toxique avec une minutie poignante et sans détour. Parfois solaire, parfois dérangeant, Catherine Corsini voyage à travers les années aux cotés d’une femme sous l’emprise insidieuse d’un homme, avec une précision incroyable et un recul parfois glaçant. Forcément, tant d’implication à un impact conséquent : le film est long, très long. Mais malgré ses longueurs nécessaires, Un Amour Impossible reste un récit très chargé en émotions et dense. Catherine Corsini secoue avec un drame puissant dans lequel Virginie Efira est royale.

[CRITIQUE] Brooklyn, de John Crowley

Parfois quand on va au cinéma, on a juste envie de voir un beau film, simple et touchant qui raconte une belle histoire aux accents accessibles dans lesquels on peut y retrouver une partie de son propre vécu. C’est justement ce que propose John Crowley avec Brooklyn, une romance à la sauce fifties qui se tisse entre émancipation et émotions, suivant le parcours d’une jeune femme qui doit choisir entre sa terre natale et ses mœurs étriquées ou son cœur. Simple, beau et touchant, Brooklyn est déjà un classique.

[CRITIQUE] Carol, de Todd Haynes

Encensé par la critique américaine et porté par deux actrices talentueuses, Carol semblait réunir tous les critères pour être un de ses films sensibles et envoûtants narrant l’histoire d’un couple homosexuel dans une époque conformiste. À l’arrivée, le film de Todd Haynes propose bien plus ce que cela, mais finit tout de même par décevoir tant il manque cruellement d’émotion. Taillé pour les Oscars, Carol mise tant sur les deux stars du film qu’il oublie finalement de parler d’amour ou d’exprimer une quelconque passion, faisant de l’ensemble un film longuet, beau et… comment dire… ennuyeux. Dommage.

Kill Your Darlings : Troublant mais impersonel

Troublant et vrillé par les interdits, Kill Your Darlings est un drame noir, entre fascination et manipulation. John Krokidas signe un premier long-métrage prometteur, sublimé par un casting trois étoiles et une intrigue névrosée et captivante. Cependant, le manque d’identité derrière une mise en scène trop académique a tendance à rendre le film un tantinet trop bavard et prévisible, même si sa ressemblance amusante avec Sur La Route de Walter Salles est à la fois explicable et décevante. Pas très original mais très prenant, Kill Your Darlings mérite le coup d’œil, ne serait-ce que pour assister au face-à-face génial entre Dane Dehaan et Daniel Radcliffe.