[COUP DE CŒUR] Nous Trois ou Rien, de Kheiron

À la sortie du film (et après une belle standing ovation pour Kheiron et Leila Bekhti), on m’a demandé de décrire ce film en trois adjectifs. Encore à chaud et sous l’émotion, j’en ai donné plein. Aujourd’hui, pour décrire le film Nous Trois ou Rien de Kheiron, je dirais juste un mot : formidable. Ce film est formidable et les raisons sont multiples. Drôle, touchant et vrai, Nous Trois Ou Rien est un bel hommage qu’offre Kheiron à ses parents et un véritable cadeau pour son public et le cinéma français. Pour un premier film, c’est tout simplement formidable. Oui, comme la chanson de Stromae, et vous l’avez dans la tête maintenant.

[CRITIQUE] En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plait, de Christian Carion

Voilà typiquement le genre de film qui faut aller voir en ayant la patate, car En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plait évolue dans une ambiance morne qui connait peu de moment de lumière. Christian Carion met en scène les parcours croisées de villageois français qui tentent d’échapper aux Allemands et d’un père qui essaie de retrouver son fils, dans un drame atone qui tente désespérément de dresser un portrait courageux de ses personnages. Malheureusement, En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plait s’embourbe dans un chauvinisme éteint, où la tristesse de ses personnages alourdissent un film déjà marqué par son contexte historique déjà douloureux. Dommage, Christian Carion réalise un beau film et son histoire est bien écrite, mais l’ensemble aurait mérité d’être plus tranché. Sans ce traitement aussi larmoyant et un peu vieille France, En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plait aurait réussi à faire passer plus d’émotions, au lieu d’un désespoir lent et communicatif.

WEI or Die : La première fiction interactive

J’ai eu l’occasion de découvrir WEI OR DIE, la première fiction interactive réalisée par Simon Bouisson et produite par Résistance Films, Cinétévé et France Télévisions Nouvelles Écritures. Une expérience intéressante et originale qui permet au spectateur de découvrir le film selon son envie, grâce à différentes caméras et points de vue. Le résultat est très fun et la fiction en elle-même a un but non dissimulé de dénoncer le danger de ces week-ends d’intégration (WEI) où le bizutage peut prendre un virage terrible.

[CRITIQUE] Le Dernier Chasseur de Sorcières, de Breck Eisner

À mi-chemin entre le fantastique et l’action, Le Dernier Chasseur de Sorcières est un divertissement simple et efficace qui se regarde sans effort, la main plongée dans le pot de pop-corn (ou pas, d’ailleurs, ça fait trop de bruit !). Certes, ce n’est pas à un grand film, Le Dernier Chasseur de Sorcières accuse longueurs et raccourcis, mais l’ensemble est tout de même rythmé et servi avec des effets spéciaux qui tiennent la route, tout en osant le casting alléchant avec, à sa tête, un Vin Diesel assumé. J’achète !

Paris Comic Con 2015 : Petit retour sur ma visite

Ce week-end avait lieu la Paris Comic Con 2015, une première édition attendue depuis un moment par les habitués et fans de ce genre de convention. Si cette édition française ne pouvait évidemment pas tenir la comparaison face aux Comic Cons américaines ou anglaises (enfin londonienne), la Paris Comic Con comptait bien se démarquer de la Paris Comics Expo et autres Geekopolis, etc. Parrainée par le réalisateur frenchy Louis Leterrier, l’accent était mis sur des invités plus orientés cinéma et séries TV que purement comics, de Franck Miller à Shawn Ashmore, en passant par Maisie Williams (qui a finalement dû annuler sa présence) ou encore Kristen Ritter (Jessica Jones).

[VIDÉO] Marvel’s Jessica Jones : Découvrez la bande-annonce

A trente ans, à la suite d’un stress post-traumatique, Jessica Jones, super-héroïne, décide de se reconvertir en détective et ouvre sa propre agence… 2ème série de la franchise Marvel après Daredevil et avant Luke Cage et Iron Fist, puis le lancement de The Defenders prévu en 2017.
Tous les épisodes disponibles sur Netflix dès le 20 novembre 2015
Créée par Melissa Rosenberg
Avec Krysten Ritter, David Tennant, Rachael Taylor, Carrie-Anne Moss…

Halloween : 5 films d’horreur à voir (feat. @Mrs_Tasker)

C’est bientôt Halloween, Crimson Peak est dans les salles, Green Inferno est arrivé en e-cinema et Régression sort le 28 octobre prochain. Histoire de rester dans le thème, je vous propose mes 5 films d’horreur préférés à voir avant d’aller dormir, histoire de passer une nuit sereine. Mais avant de partager mon avis, j’ai demandé @Mrs_Tasker, cinéphile pointue quoiqu’elle en dise, de proposer son top five. Découvrez notre sélection…

[COUP DE CŒUR] Mon Roi, de Maïwenn

Bien qu’elle ait une filmographie relativement jeune, Maïwenn fait toujours mouche à chaque nouveau film. Sa particularité : la réalité flirte constamment avec la fiction avec une simplicité saisissante. Dans son nouveau film, la réalisatrice livre une histoire brute et éprouvante, narrant les amours passionnelles et destructrices d’une femme aux abois entre les mains d’un homme manipulateur. Bouleversant, Mon Roi est brillant, profond et touche en plein cœur. Impossible d’en ressortir indemne face à cette représentation de l’amour dans une forme si douloureusement accessible. Bravo.

[CRITIQUE] Seul Sur Mars, de Ridley Scott

Après deux films discutables, Ridley Scott semble avoir retrouvé le droit chemin… celui qui mène dans l’espace. Grâce à un scénario lumineux et ambitieux, Seul Sur Mars parvient à renforcer une histoire a-priori prévisible en construisant un survival inattendu, étonnamment drôle et divertissant. À l’instar d’un Interstellar trop complexe, Ridley Scott prouve que la science-fiction peut-être aussi impressionnante qu’accessible, quitte à vulgariser le blabla scientifique pour ne pas perdre le spectateur en cours de route. Résultat, Seul Sur Mars crée la surprise et on passe un excellent moment aux cotés d’un Matt Damon réjouissant !

[CRITIQUE] Pan, de Joe Wright

Colorée et spectaculaire, Pan est une aventure familiale qui tombe à pic pour les vacances. Joe Wright signe une fresque envolée et visuellement superbe qui en met plein la vue grâce à des effets spéciaux réussis. Cependant, coté scénario, Pan offre peu de surprises : si l’histoire est mignonne et attendue, les moins rêveurs d’entre nous risquent de s’ennuyer devant cet ensemble un poil trop enfantin et facile.