Comédie, Drame

[COUP DE CŒUR] Babylon, de Damien Chazelle

Tout en musique, Babylon propose une plongée enivrante et pleine d'excès dans le monde du cinéma des années 20. Entre exubérance et révolution technique, Damien Chazelle revisite l'excitation et les désillusions d'un monde mouvant, dans un ensemble lumineux, ambitieux et débordant. Accrochez-vous, ça secoue (et ça fait plaisir) !

Biopic, Drame

[CRITIQUE] Elvis, de Baz Luhrmann

La vie et l'œuvre musicale d'Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d'années, de l'ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l'Amérique de la fin de l'innocence.

Super héros

[CRITIQUE] Spider-Man: Far From Home, de Jon Watts (sans spoiler)

Iron Man n'est plus, Spider-Man va-t-il le remplacer ? C'est la question que semble vouloir (im)poser le MCU, quelques mois après Avengers - Endgame. Jon Watts livre un Spider-Man: Far From Home sous le signe de la maturité, sans pour autant perdre l'ADN lycéen de Homecoming, et propose une nouveau volet partagé entre l'adolescent et le héros. Globalement sympathique et fun, malgré quelques détours commodes...

Action

[CRITIQUE] Rampage : Hors de Contrôle, de Brad Peyton

Pur film à pop-corn divertissant et démesuré, Rampage : Hors de Contrôle est à l'image des créatures gigantesques qu'il lâche sur la ville. Brad Peyton livre un blockbuster ébouriffant, à mi-chemin entre le film catastrophe et l'énergie explosive rappelant le style musclé et incontrôlé de Michael Bay. Même si Rampage : Hors de Contrôle se prend un peu trop au sérieux à mon goût et livre un dernier tiers un poil bordélique, l'ensemble tient ses promesses : action, monstres énervés et chaos dans la ville !

Super héros

[CRITIQUE] Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts

Fun, léger et, surtout, original, la nouvelle version de Spider-Man au cinéma parvient à proposer du neuf dans une saga déjà revisitée 5 fois en 15 ans ! Jon Watts livre un film jeune, divertissant et enthousiaste, parvenant enfin à livrer le Peter Parker trublion et attachant qu'on attendait, sans pour autant délaisser son alter-ego qu'il ose déplacer loin des buildings de New york. Si le film ne parvient pas à se détacher de l'ombre imposante du Marvel Cinematic Universe et commet un petit impair en fin de parcours, il bénéficie tout de même de la super-recette calibrée de Marvel Studios, faisant de Spider-Man : Homecoming un des petits plaisirs assumés de l'été !