[CRITIQUE] Marie Stuart, Reine d’Écosse, de Josie Rourke

L’Histoire romanesque du Royaume-Uni et du face-à-face entre Elisabeth 1er et Marie Stuart restent toujours une source d’inspiration inépuisable, quelque soit le point de vue choisi. Dernier exemple en date, ce petit bijou classique réalisé par Josie Rourke et porté par la merveilleuse Saoirse Ronan qui narre le destin à la fois tragique et formidable d’une Reine bafouée et trahie par les siens. Superbe et dramatique, Marie Stuart, Reine d’Écosse livre un récit tragique, cocoonné dans des décors et des costumes picturaux qui embellissent un tableau superbe et soigneusement réalisé.

[CRITIQUE] Milf, d’Axelle Laffont

Trois amies d’enfance partent dans le Sud vider la maison de l’une d’entre elles, afin de la vendre. Pendant ces quelques jours, elles vont devenir les cibles privilégiées de trois jeunes garçons, pour qui ces femmes seules, approchant la quarantaine, sont bien plus séduisantes que les filles de leur âge… Cécile, Sonia et Elise découvrent avec bonheur,qu’elles sont des MILF !

[CRITIQUE] Monsieur & Madame Adelman, de Nicolas Bedos

Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l’ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d’un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle.

[CRITIQUE] L’Idéal, de Frédéric Beigbeder

5 ans après L’amour Dure Trois Ans, Frédéric Beigbeder repasse derrière la caméra pour le film L’Idéal, également adapté d’un de ses romans « Au Secours, Pardon ». Plat et habité par des personnages au charisme d’une huître, L’Idéal se rêvait critique acide du monde moderne et inspiration à la réflexion en masse, mais se révèle plus creux que la tête d’une poupée Barbie, surfant mollement sur du trashouille éventé avant de se réfugier derrière une histoire convenue et tricotée avec paresse. C’est un peu (beaucoup) honteux.

[SPOILERS] Avengers : L’Ère d’Ultron : Retour sur les événements marquants du film

Parmi les films les plus attendus de l’année, Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon se place facilement dans le peloton de tête.
Une chose est sûre c’est que le dernier film de Joss Whedon se démarque du film précédent. Plus sombre et plus abouti, cette fois nos super héros favoris ne se contentent pas d’offrir uniquement du fan service sur un plateau mais profitent de ce nouveau volet pour poser les bases d’une Phase 3 déjà très attendue. Alors oui, Avengers : L’Ère d’Ultron est moins surprenant et moins coloré que le premier opus, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à en retirer… Au contraire !

Les Sorcières de Zugarramurdi : Fun, brillant et surprenant

Follement déjanté, étonnant et brillant, le nouveau film d’Álex de la Iglesia éclabousse le grand écran, entre humour caustique et féminisme sadique. Les Sorcières de Zugarramurdi flirte avec le saugrenu et le bizarroïde dans une comédie noire et déchaînée, un peu glauque sur les bords et tout simplement excellente. Accrochez-vous, car dans ce film, l’expression « chasse à l’homme » prend enfin tout son sens !