Les blockbusters qui vont rythmer 2018

La nouvelle année arrive à grands pas et comme toujours, elle arrive avec son lot de film aux budgets XXL, maxi ambitions et grosses attentes. Super héros, dinosaures et science-fiction, mais aussi une comédie musicale, séquelles de reboot, des retrouvailles et autres franchises : voici les blockbusters et grosses attentes qui vont se bousculer dans la course au box-office dans les mois qui viennent.

[CRITIQUE] La Tour Sombre, de Nikolaj Arcel

Le dernier Pistolero, Roland Deschain, est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir, qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir…

[CRITIQUE] La Momie, de Alex Kurtzman

Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain. Des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres en passant par les ténébreux labyrinthes d’antiques tombeaux dérobés, La Momie nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de monstres et de divinités, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde.

[VIDÉO] Universal Pictures présente son « Dark Universe »

À l’heure où les studios déclinent de nouvelles sagas aux univers partagés, surtout chez les super-héros, Universal Pictures a dévoilé son projet intitulé « Dark Universe », une franchise qui décline le nom, l’atmosphère et le thème musicale d’une série de films mettant en scène les monstres cultes du cinéma…

[CRITIQUE] Tous En Scène, de Garth Jennings

Coloré et entraînant, Tous En scène réussit à combiner le film d’animation et la comédie musicale dans un show à la fois attendu et terriblement conquérant. Garth Jennings s’entoure d’un casting vocal impressionnant pour livrer un film drôle, accessible et qui ne se repose pas sur les précédents succès d’Universal Pictures (Moi, Moche et Méchant). Seul bémol : pour un film pour enfants, c’est un peu long.

[CRITIQUE] Sing Street, de John Carney

Frais et ambitieux, Sing Street s’inscrit comme le feel good chaleureux qui illuminera cet automne. John Carney nous invite dans l’Irlande des années 80 avec bande-originale old school inspirée par la révolution pop/rock et traversée par une écriture enlevée mettant en scène des ados et ces histoires d’amour et d’amitié qui forgent le caractère. Un bon moment à découvrir d’urgence, sans modération et en musique !

[VIDÉO] Sing Street : Découvrez la bande-originale du film

Dublin, années 80. La pop, le rock, le métal, la new wave passent en boucle sur les lecteurs K7, vibrent dans les écouteurs des walkmans et le rendez-vous hebdomadaire devant « Top of the Pops » est incontournable. Conor, un lycéen dont les parents sont au bord du divorce, est obligé à contrecœur de rejoindre les bancs de l’école publique dont les règles d’éducation diffèrent de celles de l’école privée qu’il avait l’habitude de fréquenter.
Il se retrouve au milieu d’élèves turbulents qui le malmènent et de professeurs exigeants qui lui font rapidement comprendre qu’en tant que petit nouveau, il va devoir filer doux. Afin de s’échapper de cet univers violent, il n’a qu’un objectif : impressionner la plus jolie fille du quartier, la mystérieuse Raphina. Il décide alors de monter un groupe et de se lancer dans la musique, univers dans lequel il ne connait rien ni personne, à part les vinyles de sa chambre d’adolescent. Afin de la conquérir, il lui propose de jouer dans son futur clip.

En salles le 26 octobre 2016
Réalisé par John Carney
Avec Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton, Aidan Gillen…