Festival de Cannes 2016 : Découvrez la sélection complète

La sélection officielle du Festival de Cannes 2016 a été dévoilée le 14 avril par Thierry Frémaux et Pierre Lescure. Cette 69e édition aura lieu du 11 au 22 mai et sera présidé par le réalisateur George Miller, qui avait mis le feu à Cannes l’année dernière avec son Mad Max: Fury Road.
Comme toujours, Cannes célèbre un cinéma à la fois alléchant bien qu’un peu élitiste, mais au final, on y trouve toujours son compte. Pedro Almodóvar, Jim Jarmusch (Only Lovers Left Alive…), Ken Loach, Jeff Nichols (Midnight Special…) et Olivier Assayas sont en compétition face à des réalisateurs dont j’attends beaucoup comme Park Chan-Wook (Stoker…), Paul Verhoeven et Nicolas Winding Refn (Only God Forgives..). Et bien sûr, Xavier Dolan et les frères Dardenne (Deux Jours, Une Nuit…) sont évidement de la partie. Hors compétition, Jodie Foster, Steven Spielberg et Woody Allen viendront présenter leurs prochains films.
Voici la sélection…

César 2016 : Le palmarès

C’est gagné ! Florence Foresti a relevé le défi : révéler le Meilleur Film avant minuit. Si la cérémonie des César est toujours un peu ronflante et que les remettants en profitent toujours pour faire un peu de personal branling en rappelant leurs succès passés, l’humoriste a réussi à dynamiser la soirée entre quelques sketchs sympathiques. Côté récompenses, Il y a eu des surprises…

César 2016 : Les nominations

Ca y est, les nominations des César 2016 ont été annoncé et cette année, l’Académie a pas mal pioché dans les films « cannois » pour compléter la séléction. En tête de liste, les films Marguerite et Trois Souvenirs de ma Jeunesse partent en grand favori avec 11 nominations chacun, suivi par Dheepan, Mustang et Mon Roi. Notez qu’un César d’Honneur sera remis à Michael Douglas. Voici les nominations…

[COUP DE CŒUR] Pride : Excellent !

Colorée et lumineuse, Pride est le genre de comédie enlevée dont seuls les Britanniques ont le secret. Derrière un contexte social bouleversé par l’intolérance et une politique froide, le film de Matthew Warchus propose une galerie de personnages géniaux et touchants. Pride s’inspire de faits réels, pourtant dramatiques et douloureux, mais s’attache à dépeindre l’esprit positif et courageux de ses protagonistes. Excellent, vivant et réussi, Pride se hisse sans effort parmi les meilleurs feel-good movies anglais, tant le film donne le sourire et véhicule une bonne humeur communicative !

[VIDEO] Maps To The Stars : Affiche et bande-annonce

À Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice. La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles: Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité. Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.

En salles le 21 mai 2014
Réalisé par David Cronenberg
Avec Julianne Moore, Mia Wasikowska, Robert Pattinson, Olivia Williams, John Cusack, Sarah Gadon…

La vie d’Adèle : Touchant et sensible, mais bien trop long

Long. Voilà le premier qualificatif qui me vient à l’esprit quand je pense à La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche. C’est long, beaucoup trop long pour exprimer très peu de choses finalement. Une histoire d’amour alanguie sur un sujet qui ne révolutionne plus depuis longtemps, accompagnée par une mise en scène passable, les points positifs sont rares… Malgré tout, la sensibilité à fleur de peau d’Adèle Exarchopoulos offre de jolis moments d’émotions et même si le tournage du film a, semblerait-il, été difficile, La Vie d’Adèle se laisse regarder avec une pointe d’admiration et un léger pincement au cœur pour cette histoire d’amour, finalement, comme les autres.

Mud : sur les rives du Mississipi – Too good to be true ?

Alors que Take Shelter remportait un franc succès lors de sa sortie en janvier 2012, quelques mois plus tard, Jeff Nichols présentait Mud : Sur les rives du Mississipi au Festival de Cannes de la même année. Epuré et juste, Mud cumule les bons points, de la mise en scène superbe à des personnages poignants, mais manque cruellement de sincérité. Du travail (trop) bien fait pour un élève appliqué qui n’a malheureusement pas réussi à me convaincre. Pour moi, le film est bien trop lisse, trop parfait et pleins de bons sentiments. L’intention est bien présente, mais l’alchimie entre les personnages reste aux abonnés absents.

Cannes 2013 : la séléction du 66è festival

L’incontournable Festival de Cannes 2013 aura lieu du 15 au 26 mai prochain.
Audrey Tautou sera la maîtresse de cérémonie de cette 66è édition, le film très attendu de Baz Luhrmann, Gatsby le Magnifique (hors compétition), marquera l’ouverture du festival et le réalisateur culte Steven Spielberg sera le président du jury. Que de prestige pour cette nouvelle édition qui compte encore une fois une sélection de films ambitieux, surprenants et parfois déroutants. Si le prochain Coppola-fille, The Bling Ring, ne fait pas partie de la sélection officielle, le très alléchant Only God Forgives de Nicholas Winding-Refn a réussi à y trouver sa place, aux cotés du mystérieux Jeune et Jolie de François Ozon.
Sans plus attendre, voici toute la sélection :

Rengaine : Un monde en « noir et beur » dur et dérangeant

Dur comme la pierre, Rengaine n’a rien du conte de fées. Aussi sombre et dangereux que le sujet qu’il traite, Rengaine fait l’effet d’un coup de poing. On en ressort estomaqué, chamboulé, choqué… Que l’on soit de nature tolérante ou pas, ce film ne vous laissera certainement pas indifférent. Rachid Djaïdani nous offre un film puissant et brut