[CRITIQUE] Sorry To Bother You, de Boots Riley

Après avoir décroché un boulot de vendeur en télémarketing, Cassius Green bascule dans un univers macabre en découvrant une méthode magique pour gagner beaucoup d’argent. Tandis que sa carrière décolle, ses amis et collègues se mobilisent contre l’exploitation dont ils s’estiment victimes au sein de l’entreprise. Mais Cassius se laisse fasciner par son patron cocaïnomane qui lui propose un salaire au-delà de ses espérances les plus folles…

[CRITIQUE] Ninja Turtles 2, de Dave Green

2 ans après la mini-douche froide qu’a été le premier film, Donatello, Leonardo, Raphael et Michelangelo sont de retour pour un deuxième opus, toujours sous la houlette de Michael Bay, mais réalisé cette fois par Dave Green (Écho). Ninja Turtles 2 a appris de ses erreurs et s’émancipe de la tonalité trop sérieuse du premier…