[CRITIQUE] Les Heures Sombres, de Joe Wright

Porté par un Gary Oldman extraordinaire, Les Heures Sombres dresse un portrait saisissant de Winston Churchill, dans un biopic nerveux, parfois emphatique mais toujours captivant. Si Joe Wright signe un film à Oscar, à la facture aussi classique et académique que soignée, c’est à la fois le charisme de Gary Oldman au service de la sobriété tendue et grave de la réalisation qui font de ce film une œuvre fascinante et admirable. J’ai été bluffée du début à la fin !

[COUP DE CŒUR] Quelques Minutes Après Minuit, de Juan Antonio Bayona

Bouleversant et enchanteur, le nouveau film de Juan Antonio Bayona est une aventure fantastique dans l’imaginaire d’un enfant confronté à un drame terrible. Quelques Minutes Après Minuit compose un univers extraordinaire, j’ai beaucoup aimé l’ambiance et le style très visuel et graphique, transformant ce film en un conte palpable, vivant et immersif. Sur les traces de Spielberg et de Del Toro, Juan Antonio Bayona est tout simplement magique et, en même temps, terriblement douloureux.

[CRITIQUE] Premier Contact, de Denis Villeneuve

Denis Villeneuve fait un premier pas vers la science-fiction avec le très attendu Premier Contact. La réalisation est sublime et maîtrisée, portée par une intrigue au message universel et prenant… mais Premier Contact est l’exemple même de l’exercice de style parfaitement maîtrisé où la forme l’emporterait presque sur le fond, si le film de Denis Villeneuve n’était pas aussi lent et laborieux pour finalement dégainer un propos aussi classique. Dommage, Premier Contact a les atours d’un chef d’œuvre mais la technique ne suffit pas si le sujet même du film n’est pas abouti et se repose bien trop sur ses effets de style (et la hype autour du réalisateur… encore un « nouveau Spielberg »).

[CRITIQUE] Instinct de Survie (The Shallows), de Jaume Collet-Serra

Partant d’une bonne idée, le film de Jaume Collet-Serra vient entretenir une peur née en partie au cinéma, grâce aux Dents de la Mer de Steven Spielberg, en proposant un tête-à-tête oppressant entre son héroïne et un grand requin blanc. Si Instinct de Survie parvient à faire légèrement frissonner en créant des moments de tension…

[CRITIQUE] Midnight Special, de Jeff Nichols

Après Take Shelter et Mud, Jeff Nichols renoue avec le drame SF dans un Midnight Special curieux mais finalement atone. Le film suit un récit linéaire, comportant une mission qu’il suit sans vraiment en creuser les répercussions, avant de livrer une fable un chouilla mystique centrée sur une relation père-fils qui n’évolue pas vraiment. Volontairement ou non, Midnight Special fait écho à de nombreuses références cinés mais finit par manquer d’intérêt, car en dehors du périple des personnages il n’y a finalement aucune réponse aux nombreuses questions soulevées dans le film. Heureusement, Michael Shannon est, comme souvent, parfait et la bande-originale est accrocheuse.

Oscars 2016 : What a lovely palmarès !

Les Oscars c’était cette nuit. Leonardo DiCaprio repart ENFIN avec la statuette tant attendue (uniquement parce que le jeune Jacob Tremblay n’était pas nommé pour son incroyable performance dans Room – et puis c’est tout), Alejandro González Iñárritu réussit un doublé historique en repartant avec la statuette du Meilleur Réalisateur deux fois d’affilée. Pourtant, alors que The Revenant partait en grand favori cette année, c’est finalement le film Mad Max Fury Road qui repart avec 6 statuettes, certes techniques, mais largement méritées ! Voici le palmarès…

BAFTA 2016 : Le Palmarès

Hier soir, oui le soir de la St Valentin, avait lieu la 69e cérémonie des BAFTAs et l’équivalent britannique des Oscars continue sur la même lancée en récompensant The Revenant et Leonardo Dicaprio. Seule fantaisie : mettre la lumière sur le film Mad Max: Fury Road avec 4 récompenses. Voici le palmarès…