[CRITIQUE] Morbius, de Daniel Espinosa

Gravement atteint d’une rare maladie sanguine, et déterminé à sauver toutes les victimes de cette pathologie, le Dr Morbius tente un pari désespéré. Alors que son expérience semble être un succès, le remède déclenche un effet sinistre. Le bien vaincra-t-il le mal – ou Morbius succombera-t-il à ses nouvelles pulsions ?

[SÉRIE TV] Moon Knight : 3 bonnes raisons de découvrir la nouvelle série Marvel

Employé discret dans une boutique de souvenirs, Steven Grant est soudain victime de pertes de mémoire et est hanté par des visions d’une autre vie. Il découvre qu’il souffre d’un trouble dissociatif de l’identité et qu’il partage le même corps qu’un mercenaire, Marc Spector. Alors que l’étau se resserre sur Steven / Marc, les deux hommes, plongés dans une aventure périlleuse parmi les puissants dieux d’Égypte, vont devoir trouver leur équilibre dans cette double identité.

Créée par Jeremy Slater
Avec Oscar Isaac, May Calamawy, Ethan Hawke…
Disponible sur Disney+ dès le 30 mars 2022

[VIDÉO] Morbius : Découvrez la nouvelle bande-annonce

Découvrez pour la première fois au cinéma, le Docteur Michael Morbius, anti-héros énigmatique et l’un des personnages les plus captivants et torturés de l’univers Marvel. Gravement atteint d’une rare maladie sanguine, et déterminé à sauver toutes les victimes de cette pathologie, le Dr Morbius tente un pari désespéré. Mais ce qui semble à première vue être un succès se révèle rapidement comme un remède potentiellement plus grave que la maladie…

Réalisé par Daniel Espinosa
En salles le 26 janvier 2022
Avec Jared Leto, Adria Arjona, Matt Smith, Jared Harris. Tyrese Gibson, Lenora Crichlow, Al Madrigal…

[VIDÉO] Tout s’est bien passé : Découvrez la bande-annonce

À 85 ans, le père d’Emmanuèle est hospitalisé après un accident vasculaire cérébral. Quand il se réveille, diminué et dépendant, cet homme curieux de tout, aimant passionnément la vie, demande à sa fille de l’aider à mourir.

En salles le 22 septembre 2021
Réalisé par François Ozon
Avec Sophie Marceau, André Dussollier, Géraldine Pailhas…

[CRITIQUE] Swallow, de Carlo Mirabella-Davis

Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. Son époux et sa belle-famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire : qu’elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad… Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait-elle pas un secret plus terrible encore ?

[VIDÉO] Morbius : Découvrez la bande-annonce

Découvrez pour la première fois au cinéma, le Docteur Michael Morbius, anti-héros énigmatique et l’un des personnages les plus captivants et torturés de l’univers Marvel. Gravement atteint d’une rare maladie sanguine, et déterminé à sauver toutes les victimes de cette pathologie, le Dr Morbius tente un pari désespéré. Mais ce qui semble à première vue être un succès se révèle rapidement comme un remède potentiellement plus grave que la maladie…

Réalisé par Daniel Espinosa
En salles le 5 août 2020
Avec Jared Leto, Adria Arjona, Matt Smith, Jared Harris. Tyrese Gibson, Lenora Crichlow, Al Madrigal…

[CRITIQUE] Un Homme Pressé, de Hervé Mimran

Comédie gentillette librement adaptée d’une histoire vraie, Un Homme Pressé livre une histoire simple et attendue sur le parcours accidenté d’un homme que sa santé à forcer à ralentir. Reconnexion avec ses proches et nouveau départ, le film de Hervé Mimran manque d’authenticité et d’originalité mais heureusement, Fabrice Lucchini relève l’ensemble grâce à son charisme et son naturel sympathique, même avec un sens du verbe perturbé.

[CRITIQUE] Bonhomme, de Marion Vernoux

La vie de Piotr et Marilyn, jeune couple de la banlieue lilloise, va être bouleversée suite à un accident de voiture. Traumatisé crânien, Piotr, s’il garde son physique avantageux, n’a plus toute sa tête : tantôt matou apathique, tantôt fauve en rut à l’hypersexualité débridée. Pour Marilyn, convaincue que son amour pour lui peut le sauver, c’est le début d’une épopée menée vaille que vaille et cul par-dessus tête.