[CRITIQUE] Tamara Vol. 2, d’Alexandre Castagnetti

Après un premier opus fleurant bon la romcom adolescente, Tamara Vol. 2 s’aventure vers le passage à l’âge adulte et confirme l’essai avec une comédie hilarante, aussi légère, actuelle et tout aussi agréablement naïve. Alexandre Castagnetti parvient à faire évoluer ses personnages à travers un récit survolté, entre soif de reconnaissance sociale et nouveaux décors, tout en gardant la romance au centre. Tamara Vol. 2 est assumé, ne cherche pas à se prendre au sérieux et c’est ce qui en fait un véritable plaisir non-coupable à dévorer sans complexe cet été !

[COUP DE CŒUR] Love, Simon de Greg Berlanti

Chaleureux et attendrissant, Love, Simon prône la tolérance et l’acceptation dans une comédie romantique à la facture hyper classique et sucrée, mais qui touche en plein cœur grâce à sa bienveillance et ses personnages attachants. Usant à bon escient des clichés romcoms, Love, Simon offre un accès « mainstream » et grand public aux histoires d’amour homosexuelles, sans verser dans la revendication ni le drame pesant…

[CRITIQUE] Everything, Everything, de Stella Meghie

Jolie fable estivale et adolescente, Everything, Everything propose une histoire d’amour aux ficelles classiques, mais agréable et parfaitement calibrée pour le public visé. Stella Meghie fait un mélange de musique moderne, de personnages clichés et de décors à la fois uniformes, confortable et dépaysant, le tout vise suffisamment large pour ne laisser personne sur le carreau. Le seul problème, c’est que Everything, Everything fleure bon le réchauffé et le calibrage est bien trop adolescent et naïf pour être réellement appréciable… si on a passé l’âge. N’est pas Nos Étoiles Contraires qui veut !
Saluons au passage qu’il s’agit d’un film tout public qui met en avant un couple mixte. C’est peut-être un détail pour vous, mais… 😉

[CRITIQUE] Tamara, d’Alexandre Castagnetti

Tamara, 15 ans, complexée par ses rondeurs, décide à son entrée en seconde de se débarrasser de son étiquette de « grosse ». Pour clouer le bec des mauvaises langues, elle fait le pari avec sa meilleure amie de sortir avec le premier garçon qui passera la porte de la classe. Manque de bol, ce garçon s’avère être Diego, le plus beau mec du lycée. Le pari se complique pour Tamara…. Entre les sales coups des garces du lycée, une mère poule, les conseils « drague » de sa petite sœur, Tamara va vivre une année mémorable !

[CRITIQUE] American Nightmare 3 : Élections, de James DeMonaco

Et de 3 ! James DeMonaco revient avec le troisième volet de la saga American Nightmare. Calibré comme le deuxième opus, Anarchy, qui avait nettement mieux fonctionné que le premier, American Nightmare 3 : Élections allie survival et critique ouverte de la société (américaine) dans un thriller d’action toujours aussi plaisant, mais dont l’effet novateur a…

Si Je Reste : Adolescent, sans saveur et interminable

Interminable et plein de guimauve, Si Je Reste est un drame larmoyant et adolescent mettant en scène une jeune fille dans le coma devant décider, littéralement, entre la vie et la mort. Prévisible et ennuyeux, R.J. Cutler offre un premier film plat et inconsistant, œuvrant comme une pâle excuse pour narrer une romance tiède et fantasmée, en évitant royalement d’aborder des sujets plus profonds et, accessoirement, liés à l’intrigue principale du film. Chloë Grace Moretz continue de décevoir en acceptant des rôles geignards et bien en-dessous de son talent. Dommage…

[SÉRIES TV] Quelques séries légères à (re)découvrir cet été

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué (ou si vous lisez cet article un jour de pluie), nous sommes actuellement en été. Les plus chanceux d’entre vous ont/auront plus de temps libre et probablement besoin de s’occuper de temps à autre. Alors voici quelques séries légères, souvent girly et faciles à suivre, à découvrir ou binge-watcher sans se prendre la tête, si un jour vous en avez assez d’être à la plage ou si votre chef n’est pas là pour surveiller ce que vous faites pendant vos heures de bureau 😀