[CRITIQUE] Coco, de Lee Unkrich et Adrian Molina

Bercé par la musique et les émotions, le nouveau Disney et Pixar apporte chaleur et d’allégresse dans la grisaille pré-hivernale, à travers une aventure haute en couleurs – visuellement fantastique – au message universel. Lee Unkrich et Adrian Molina célèbrent le Mexique et ses traditions autour de thèmes fédérateurs tels que la famille, son amour et son héritage culturel, tout en distillant beaucoup d’humour et de fraîcheur, aussi bien dans ses personnages que dans son approche. Novateur, Coco émerveille grâce à un univers riche et lumineux, ainsi que par son traitement narratif chargé en émotions autour d’un sujet qui touche en plein cœur, aussi bien les petits que les plus grands. Petit conseil au passage : pensez à prendre quelques mouchoirs… !

[VIDÉO] Coco : Découvrez l’univers du prochain Disney•Pixar

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Réalisé par Lee Unkrich et Adrian Molina
En salles le 29 novembre 2017
Avec les voix françaises de Andrea Santamaria, Ary Abittan, François-Xavier Demaison…

[COUP DE CŒUR] Le Sens de la Fête, d’Éric Toledano et Olivier Nakache

Drôle, chaleureux et humain, le nouveau film du duo Toledano-Nakache vise une nouvelle fois juste en proposant une comédie chorale colorée et réussie, rappelant leurs premiers succès avant Intouchables. Le Sens de la Fête enivre au cours d’une soirée criblée d’imprévus, de dérapages et de personnages détonnant, le tout orchestré avec un sens du rythme excellent. Un véritable feel-good movie qui donne la pèche, le sourire et, comme souvent chez Toledano-Nakache, l’envie de chanter et de danser avec le film !

[CRITIQUE] Hors Contrôle, de Jake Szymanski

Dave et Mike, frères et rois de la fête, sont mis sous pression par leur entourage qui leur réclame de se ranger. Grâce à une annonce en ligne, ils trouvent deux femmes parfaites pour les accompagner au mariage de leur sœur à Hawaï, mais les deux garçons se retrouvent complètement dépassés par ce duo qui s’avère en réalité encore plus incontrôlable qu’eux.

[CRITIQUE] Nos Pires Voisins 2, de Nicholas Stoller

Après un premier opus qui avait pourtant tout du one-shot, Nicholas Stoller revient avec Nos Pires Voisins 2, confrontant son couple fétiche à une sororité en roue libre et bien décidée à leur en faire baver. Évitant joliment les clichés trop girly, Nos Pires Voisins livre une suite encore plus barrée et délirante, profitant de…

[CRITIQUE] Sisters, de Jason Moore

Si les comédies d’ados fêtards vous épuisaient déjà, Sisters est là pour asséner le coup de grâce. Déjà mollement attendu, le film de Jason Moore arrive bien tardivement pour cristalliser l’amitié de Tina Fey et Amy Poehler sur grand écran, des lustres après qu’elles aient fait se gausser le parterre Hollywoodien grâce à leur humour osé, en animant les cérémonies des Golden Globes en duo, trois fois de suite. Résultat, Sisters ressert un humour réchauffé, si retravaillé et prévisible qu’il s’en dégage un sentiment de désespoir et d’usure, tant l’ensemble est criard, m’as-tu-vu et téléphoné. Là où les comédies ados ou adolescentes peuvent vaguement inspirer, Sisters inspirent surtout de la pitié et de la gêne, surtout quand on voit ces deux actrices, normalement hilarantes, se vautrer dans un film aussi ringard. Au secours !

[CRITIQUE] Belgica, de Felix Van Groeningen

À mi-chemin entre une descente aux enfers viscérale et un rêve américain à la sauce belge, le nouveau film de Felix Van Groeningen est d’une densité hypnotique et animée par une énergie contagieuse qui scotche nos yeux sur un écran quasi-psychédélique. Belgica raconte l’amour fraternel, pour le meilleur et pour le pire dans un film à la fois lumineux et très sombre, porté par une mise en scène vertigineuse et une bande-originale absolument géniale qui cristallise des scènes purement orgasmiques. On frôle le coup de coeur de très peu, si seulement Belgica n’éternisait pas une chute qui finit par faire traîner le film en longueur.

WEI or Die : La première fiction interactive

J’ai eu l’occasion de découvrir WEI OR DIE, la première fiction interactive réalisée par Simon Bouisson et produite par Résistance Films, Cinétévé et France Télévisions Nouvelles Écritures. Une expérience intéressante et originale qui permet au spectateur de découvrir le film selon son envie, grâce à différentes caméras et points de vue. Le résultat est très fun et la fiction en elle-même a un but non dissimulé de dénoncer le danger de ces week-ends d’intégration (WEI) où le bizutage peut prendre un virage terrible.

Paddington : Une vraie comédie familiale mignonne et chaleureuse

Alors que les fêtes de fin d’année arrivent, que demander de plus qu’une comédie familiale toute mignonne et pleine de magie ? Chaleureux et attendrissant, Paddington narre la rencontre entre une famille anglaise et un ourson gaffeur et amateur de marmelade, qui va les entraîner dans une série de péripéties amusantes qui se savoure sans effort. Bien que le film de Paul King soit calibré pour plaire aux plus jeunes, tout le monde peut agréablement retomber en enfance grâce à cette comédie pétillante et malicieuse, qui sous ses faux airs de téléfilms traditionnels de Noël, réussira à conquérir même les plus sceptiques. La preuve, j’ai adoré.

Nos Pires Voisins : Une comédie originale et irrésistible

Étonnamment drôle et pêchu, Nos Pires Voisins joue à une guerre des nerfs délirante et extrême, dans un film divertissant et estival. Nicholas Stoller livre un nouveau film à l’humour à la fois insolent, léger et fun, qui s’inscrit impeccablement bien dans la lignée de ses précédents succès, notamment grâce à un casting improbable, alliant Seth Rogen, Zac Efron et Rose Byrne. Malgré les nombreux défauts, impossible de résister à cette folle ambiance : Nos Pires Voisins est divertissant, frais et permet de passer un excellent moment.